S'alléger l'esprit du stress financier lié à l'avenir de votre enfant en situation de handicap.

J’aimerais tant avoir une baguette magique pour vous dire qu’il y a une solution qui répond à toutes les situations. Malheureusement, vous vous doutez bien que c’est impossible. Chaque famille est unique avec ses forces et ses défis.


Par contre, tout comme l’ ensemble de l’équipe de Finautonome, je suis là pour vous aider, pour vous guider et pour vous permettre de trouver et de comprendre rapidement les solutions qui existent pour vous. À travers ce blogue, je vous partage quelques pistes qui peuvent vous aider à alléger votre esprit du stress financier lié au présent et à l’avenir de votre enfant en situation de handicap.


Ne pas restez seul-e !


Dans un premier temps, ne restez pas seul-e! L’union fait la force. Je ne vous apprends rien en disant cela.


“Dans une famille où vit une personne handicapée, les membres s'obligent à partager les responsabilités et à s'entraider pour assurer le bien-être de ce proche et celui de la famille. La contribution de tous compte, autant celle des enfants que celle des parents, et à travers le soutien que chacun apporte, une solidarité durable peut se développer.”



En agrandissant le cercle de la famille aux proches, aux amis et aux groupes d’entraides, vous élargissez vos possibles et vos ressources. De nombreuses familles se butent aux mêmes genres d’obstacles quand vient le moment de trouver, de demander et d’avoir les aides qui existent. En s’unissant, on développe une connaissance des rouages du système et on se réfère aux meilleures ressources.



Par quel bout commencer?


Toutes les familles ne vivent pas avec les mêmes ressources financières et toutes n’ont pas les mêmes enjeux, ni le même stress. Ceci dit, au Québec il existe de l’aide financière, pour toutes les familles dont un membre est en situation de handicap, qui provient des deux paliers de gouvernement : du gouvernement provincial et du gouvernement fédéral. Les sommes du fédéral sont très peu utilisées par les québécois.

Je vous invite à découvrir les deux plus importantes mesures fiscales fédérales à l’endroit des personnes handicapées: le Crédit d’impôt pour personnes handicapées, le CIPH et le Régime enregistré d’épargne invalidité, le REEI. Grâce à ces deux mesures vous obtiendrez des montants supplémentaires qui peuvent vous aider à mettre de l’argent de côté, et ce quelque soit votre revenu. En effet, selon votre situation financière, le gouvernement fédéral offre soit, un Bon canadien pour l’épargne-invalidité (BCEI) qui en terme clair est un cadeau de 20 000$ pour les familles à faible revenu, soit la Subvention canadienne pour l’épargne-invalidité (SCEI), si votre revenu familial est égal ou inférieur à 90 000 $ environ, vous pourriez recevoir du gouvernement jusqu’à trois fois votre contribution, selon le montant de cette dernière. Vous pouvez cotiser jusqu’à 200 000$ dans ce véhicule d’épargne à l’abri de l’impôt! Peu importe votre situation, vous pouvez planifier un avenir plus sécuritaire et plus autonome pour votre enfant en situation de handicap. Petite parenthèse, certains parents ne veulent pas demander la prestation de solidarité sociale pour leur enfant devenu adulte qui vit toujours avec eux. Toutes les décisions vous appartiennent, mais nous sommes là pour vous dire que ces aides existent pour que soit reconnu le coût de vivre en situation de handicap. Bref, ces argents vous reviennent de plein droit. Plusieurs crédits et programmes vous aideront à travers les différentes étapes de vie de votre enfant. Voici le lien sur les guides des mesures:

https://www.revenuquebec.ca/documents/fr/publications/in/IN-132%282021-12%29.pdf

https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/formulaires-publications/publications/rc4064.html


Des spécialistes des questions financières


Une fois que vous avez recours aux aides gouvernementales, vous pouvez élaborer une planification qui vous permet de mettre en place un filet de sécurité pour votre enfant. Je vous rappelle que Finautonome n’offre aucun service professionnel. Notre mission est de vous faire connaître les outils et les stratégies qui peuvent vous aider à développer l’autonomie et la sécurité financière des personnes en situation de handicap, dont celle de votre enfant.


Qui sont les professionnels qui peuvent vous servir et dans quelles circonstances peuvent-ils être utiles? À notre avis, les professionnels spécialisés dans les services aux personnes en situation de handicap peuvent vous faire épargner du temps et surtout vous permettre d’être à l’aise et en confiance. De nombreux aspects de votre réalité peuvent échapper à un professionnel qui n’a pas l’habitude de servir une famille dont un membre est en situation de handicap. Sentez-vous libre de poser des questions. Si le professionnel ne connaît pas l’existence du CIPH ou du REEI, ce peut être une sonnette d’alarme.


Les comptables peuvent vous aider à faire votre déclaration d’impôts afin de réclamer tous les crédits et les avantages fiscaux auxquels vous avez droits et s’il y a lieu de vous accompagner dans une demande de redressement d’impôts, comme dans le cas d’un CIPH qui peut être rétroactif sur 10 ans!

Les conseillers financiers peuvent vous aider à planifier votre avenir et celui de votre famille. Ils ont accès à plusieurs fonds pour répondre à votre profil d’épargnant. Pour vos besoins spécifiques, ils doivent bien connaître le REEI.


Finalement, les notaires vous aideront à planifier votre succession et celle de vos personnes à charge. Dans les familles dont une personne est en situation de handicap, il y a des considérations propres qui, je vous le répète, appellent à recourir à des notaires ayant une bonne connaissance de votre réalité.

En tant qu’organisme non gouvernemental, au service des personnes en situation de handicap, nous souhaitons agrandir la communauté des professionnels en mesure de vous offrir les meilleurs services possible.


Si vous aviez des conseillers de confiance et que ces derniers souhaitent faire évoluer leur pratique afin de mieux servir les personnes en situation de handicap, Finautonome a mis sur pied une communauté de pratique pour qu’un plus grand nombre de professionnels développent des pratiques toujours plus inclusives et qu’ils se partagent les meilleures pratiques. N’hésitez pas à passer le mot. Comme je le mentionnais plus tôt, l’union fait la force! Pour avoir de l’information sur la communauté de pratique, n’hésitez pas à communiquer directement avec moi à: programme@finautome


Pour toutes autres questions relatives aux mesures citées précédemment, Finautonome vous offre une ligne d’aide complètement gratuite. Nos spécialistes du CIPH, du REEI et des autres mesures pourront vous aider.


En tout temps, vous pouvez nous joindre par téléphone au 1-833-TON-REEI (866-7334) Rendez-vous aussi sur http://argentvousattend.com/ .