L'argent ne fait pas le bonheur...


Et il n'arrange pas tout, mais il donne un peu plus de pouvoir sur nos vies.


Vous dire à quel point mon dernier sujet de blogue de la série des quatre jeudis me tient à cœur. Femmes, handicap et argent, il est temps qu’on en jase!

C’est donc d’une perspective féministe, et sur un ton très personnel, que je souhaite ouvrir le dialogue avec vous, quelques jours avant cette date importante du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes.

Tout d’abord, je vous adresse une question simple: Connaissez-vous les faits, les données qui dressent le portrait socio-économique des femmes en situation de handicap, au Canada?

Le Réseau des femmes handicapées du Canada a publié un rapport en 2019, qui m’a secoué. Il y a de quoi être indigné par le portrait de la condition des femmes en situation de handicap dans notre société, et je nous invite à nous servir de cette énergie pour rejoindre les rangs des personnes qui réclament plus de justice pour les femmes en situation de handicap. Il y a de nombreuses statistiques alarmantes et déplorables sur les conditions économiques et sociales des femmes et en particulier des femmes en situation de handicap. Je vous partage sans retrait, ni ajout, les premiers paragraphes de l’introduction du Rapport de Dawn. J’espère que vous aurez envie de le lire dans son entièreté. Une fois qu’on sait, on ne peut plus faire comme si on ne savait pas.

"Le rapport de DAWN Canada sur la situation des femmes et des filles en situation de handicap en Amérique du Nord améliore considérablement notre compréhension des femmes qui subissent le plus de discrimination dans tous les domaines clés que la Déclaration et le Programme d’action de Beijing ont pour objectif de mesurer. Par exemple, il est irréfutable que le nombre le plus élevé de plaintes de violation des droits de la personne (plus de 50 %) aux niveaux fédéral, provincial et territorial au Canada au cours des quatre dernières années concerne le handicap. L’éducation et la formation, l’emploi et la sécurité économique ainsi que l’accès à la garde des enfants, aux soins de santé, au pouvoir et à la prise de décision – tous ces éléments constituent des obstacles importants pour les femmes et les filles en situation de handicap.


Ces derniers sont aggravés par des niveaux disproportionnés de chômage, de pauvreté, d’itinérance et d'incarcération. De toute évidence, il est également clair que les taux les plus élevés d'actes de violence genrée sont commis à l'encontre de femmes et de filles en situation de handicap et qu'en réalité, les femmes deviennent handicapées à des taux alarmants en raison de la violence genrée. Les liens entre les femmes, l'environnement et l'augmentation alarmante des maladies épisodiques et chroniques doivent être établis."


Il est primordial de faire connaître les mesures fiscales et financières qui existent pour les personnes en situation de handicap. Aujourd’hui, j’insiste pour que nous soyons particulièrement à l’affût des droits économiques des femmes qui représentent un pilier de l’égalité entre les genres et de la justice la plus fondamentale qui soit. Partager les mesures qui peuvent améliorer la vie économique des femmes est, j’ose le dire, un devoir de solidarité. Pour lire le rapport exécutif en entier: https://www.dawncanada.net/media/uploads/page_data/page-64/dawn_beijing_%2B25_executive_summary_nov_2019_f.pdf


Pour joindre notre ligne d'aide gratuite:

APPELEZ AU 1-833-TON-REEI (866-7334)