L'anxiété financière: le lot des femmes et des personnes ayant des limitations fonctionnelles

Ce 1er novembre, Centraide du Grand Montréal publie la première édition de l'indice d’anxiété financière avec Léger.


Alors qu'on annonce à tout vent que nous sommes engagés dans un ralentissement économique, voire tout près d'une récession économique, Centraide s'intéresse à l'impact de ces incertitudes sur les gens et lance un nouvel indice pour en mesurer l'étendue. En effet, avec la firme Léger, annuellement sera mesuré la situation financière des personnes, leur niveau de connaissance financière et leurs préoccupations sur divers aspects financiers.


Si l’indice se situe actuellement à 38,8 sur une base de 100 pour la population en général, certains groupes peinent davantage à avoir confiance ou envisage leur situation de manière moins reluisante. On pense ici aux répondants ayant un revenu familial annuel inférieur à 40 000 $, aux chefs de familles monoparentales, aux femmes, aux personnes sans diplôme d’études post-secondaires et évidemment, aux personnes ayant une limitation fonctionnelle. Ces derniers ont des symptômes d'anxiété financières modérés, sévères ou extrêmes plus souvent que les personnes sans limitations fonctionnelles, voire, plus souvent que tous les groupes identifiés comme à risque (ayant une faible littératie, personnes immigrantes, cheffe de famille monoparental ; on évoque ici un score de 46,2 % contre 37,8 % pour les personnes sans limitations fonctionnelles.


Parmi les réponses compilées dans le sondage, j’ai été particulièrement ébranlé de constater que les personnes avec des limitations fonctionnelles sont parmi celles qui sont le plus affectées par la situation économique. Elles sont préoccupées par leur capacité à se trouver un logement accessible et convenable et par la peur de ne pas avoir suffisamment d’argent pour leurs besoins essentiels et leur retraite.

- Claude Pinard, p.d.-g. de Centraide du Grand Montréal, Un baromètre de notre anxiété financière, La Presse, 2 novembre 2022


Centraide rappelle par ailleurs que plusieurs initiatives visent à aider particulièrement cet de la santé et de l'inclusion des personnes, citant même au passage le travail de Finautonome, de Disability without poverty ou d'Exaequo.


Pour obtenir les résultats de l'indice, cliquez ici

Pour consulter la lettre ouverte de Claude Pinard qui illustre la situation et présente l'indice, cliquez ici