Au Québec, les personnes handicapées ne demandent pas leurs CIPH ou REEI

MONTREAL, le 10 nov. 2021 - Selon une enquête menée par Finautonome, le recours aux programmes gouvernementaux permettant d'améliorer la condition financière des personnes en situation de handicap au Québec est le plus faible au Canada. Par rapport aux autres provinces canadiennes, le Québec est le dernier dans l'utilisation d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) et le dernier dans l'utilisation du crédit d'impôt pour personnes handicapées (CIPH).


Les personnes en situation de handicap et leur famille peuvent avoir à porter un lourd fardeau financier tout au long de leur vie en raison des frais liés à des problèmes de santé persistants et chroniques sévères qui ont un impact sur leur vie au quotidien. Pour compenser les dépenses additionnelles inévitables que d'autres contribuables n'ont pas à affronter tout au long de leur vie, il existe des programmes d'aide comme le CIPH et le REEI.


Selon Guillaume Parent, fondateur de Finautonome, le Québec est en retard et certaines hypothèses pourraient expliquer pourquoi les contribuables québécois en situation de handicap ne réclament pas les argents auxquels ils, elles ont droit, notamment : qu'elles ne se reconnaissent pas comme personne handicapée.

« Il est important de savoir que l'évaluation de la condition d'une personne tient compte de plusieurs facteurs. Or, une personne dont l'incapacité ou même une grande difficulté, à se nourrir, se déplacer, communiquer ou entendre, au quotidien pourrait bénéficier d'une aide substantielle » explique Guillaume Parent. « Les noms des mesures financières peuvent porter à confusion ou être interprétés négativement et on ne se reconnait pas comme personne handicapée ou invalide en vertu des programmes offerts » - Guillaume Parent

Toutes personnes avec une situation pouvant être définies comme un handicap peu importe l'âge sont admissibles au CIPH tandis que la limite d'âge pour recevoir des subventions est de 49 ans et de 59 ans pour ouvrir un régime d'épargne-invalidité. Par exemple, le REEI est un programme d'épargne subventionné pour assurer l'avenir à long terme. Le bénéficiaire peut recevoir jusqu'à 90,000 $ à vie à l'abri des coupures des programmes sociaux.


Ces mesures financières peuvent être rétroactives, non remboursables et à l'abri des coupures des programmes sociaux.


Le particulier n'a qu'à faire remplir un Certificat pour le crédit d'impôt pour personnes handicapées (canada.ca) par son médecin puis soumettre sa demande avec tout document à l'appui.


Le Centre d'appel Finautonome 1 833 TON-REEI (833-866-7334)


Finautonome met à la disposition du public un centre d'appel gratuit avec des experts pour répondre aux questions et accompagner les Québécois.es dans leurs démarches pour obtenir un certificat d'évaluation, le faire remplir par leur médecin et adhérer aux mesures financières disponibles.

Fondée en 2019, l'ONG Finautonome a pour mission de favoriser une plus grande autonomie financière des personnes en situation de handicap.

- 30 -


SOURCE:

Finautonome


Renseignements :

ALICE | Relations Publiques - Lise Huneault, relations de presse - C 514.245.9789